MARION MOULIN

De génération en génération, ma famille s’est transmise son amour de l’art, et j’ai passé mon enfance à dessiner dans l’atelier de mon père.

 

Après une carrière dans la mode et de nombreux voyages, je me suis tournée vers cette passion dévorante il y a une quinzaine d’années, désireuse d’y consacrer ma vie, mon énergie et mes rêves.

Peintre et plasticienne autodidacte, je laisse la liberté et l’émotion instinctive, pulsionnelle, guider mon pinceau à la frontière du réel et de l’imaginaire.

 

De perspectives infinies en introspections colorées surgissent des mondes techno-oniriques.

C’est un peu l’histoire d’une âme qui navigue aux confluents d’une liberté née dans le formatage de nos perceptions.

1/1